Le guide de votre bien-être à domicile

Fièvre et thermomètre

Étiologie et traitement de la fièvre

fièvre

© Alex Raths - iStockphoto

La cause d’un état fiévreux se détermine par rapport aux pathologies courantes suivant chaque cas, le diagnostic médical et l’étude des autres symptômes.
  1. Étiologie de la fièvre
  2. Traitement de la fièvre

La fièvre donne la possibilité à l’organisme de se défendre contre les agents pathogènes qui ne peuvent se développer au dessus d’une certaine température. Elle active la lutte des globules blancs (cellules du système immunitaire) face aux virus ou aux bactéries. L’intensité de la fièvre n’est pas synonyme d’un état grave, car les enfants ont souvent une fièvre plus élevée que les adultes, pour des maladies bénignes.

Étiologie de la fièvre

Les agents infectieux libèrent des substances chimiques toxiques reconnues rapidement par les cellules immunitaires ou monocytes qui vont libérer une substance pyrogène induisant une élévation de la température centrale du corps en relation avec l’hypothalamus. Une température centrale persistante supérieure à 37,5 le matin où 37,8 ° le soir mesurée grâce à un thermomètre digital nécessite un examen médical complet qui permettra de définir la cause pathologique :

    Analyse des manifestations dues à la fièvre, du régime alimentaire, de l’état général, des autres symptômes et des traitements médicaux en cours Examen clinique et ORL Diagnostic complémentaire si besoin (analyse d’urine et sanguin, radio thorax…)

Chez le nourrisson et le jeune enfant, l’infection respiratoire est la cause la plus fréquente

Facile à diagnostiquer grâce à la manifestation de symptômes récurrents. En cas de fièvre sans manifestations visibles, le médecin devra prescrire des examens complémentaires : c'est le cas des fièvres métaboliques (affections gastro-entérites, déshydratation ou coups de chaleur), des maladies génétiques ou allergiques , des parasitoses ou des affections tumorales).

Traitement de la fièvre

Avant la venue du médecin et la prise d’un traitement médicamenteux, on peut favoriser la perte de chaleur par le repos, en évitant de se couvrir et en buvant abondamment.

La fièvre étant le symptôme d’un état pathologique, elle sera traitée en corrélation avec sa cause. Plusieurs substances antipyrétiques luttant contre la fièvre sont utilisées en prescription médicale en complément avec le traitement de l’infection.

  • Aspirine ou paracétamol : la dose est calculée par le médecin en fonction du poids
  • Anti-inflammatoires stéroïdiens comme l’Ibuprofène

L’aspirine ou acide acétylsalicylique est prescrit aux adultes, mais sa prise peut provoquer chez les enfants le syndrome de Reye (lésions du foie et du cerveau).