Le guide de votre bien-être à domicile

Fièvre et thermomètre

Actualités

Tucky : le thermomètre intelligent que les parents s’arrachent

La start-up d'Antonin Bougerol, e-TakesCare a mis au point un petit objet connecté qui pourrait faciliter la vie des jeunes parents : le Tucky, un thermomètre intelligent.

"À la base, c'est un thermomètre patch connecté à destination de la petite enfance", détaille l'entrepreneur. "Vous le placez sous l'aisselle de votre enfant, lorsqu'il a de la fièvre, grâce à un adhésif double-face hypoallergénique et cela vous permet de suivre à distance et en continu la température de votre enfant."

Équipé d'un capteur de température, le patch envoie en temps réel les informations sur le smartphone des parents et "vous êtes également alerté la nuit en cas de pic de fièvre". L'appareil est aussi doté d'un capteur de mouvement pour repérer une des complications de la fièvre : les convulsions fébriles. Autre avantage, "l'application est un véritable carnet de santé que vous pouvez partager avec votre pédiatre."

Avec cette innovation, Antonin Bougerol, lui-même jeune papa, a voulu répondre aux besoins qu'il a pu connaître à la naissance de sa fille : "Le thermomètre classique nécessite de se réveiller régulièrement la nuit et de réveiller l'enfant aussi. Donc c'est pour apporter un peu de sérénité dans notre vie de couple et à notre enfant". L'appareil rechargeable et réutilisable sera commercialisé en pharmacie et dans les magasins de puériculture pour moins de 100€.

Un thermomètre ingérable : un produit pur français

Développée par l’entreprise BodyCap, e-Celsius Performance® est une gélule connectée. Une fois ingérée et reliée à un moniteur, elle enregistre en continu la température d’une personne. D’après son concepteur, elle peut stocker jusqu’à 16 heures de données. Et « elle quitte le système gastrique après un ou deux jours, selon le temps de transit de l’individu »…

Au-delà de son aspect pratique, ce thermomètre peut s’avérer intéressant dans les services de médecine interne ou après une intervention chirurgicale. Ne serait-ce que pour détecter en temps réel une hausse anormale de la température, susceptible de marquer une infection. Il pourrait aussi être utilise chez des patients en chambre stérile. Il éviterait ainsi les allées et venues pour mesurer la température. Et limiterait les risques d’infection.

Mais dans un premier temps, le procédé a été testé auprès de joueurs de football professionnels du FC Nantes. Plus précisément pour mesurer l’efficacité des moyens de récupération mis en place par le club, comme la cryo-récupération. Elle se caractérise par une plongée dans un bain à 8°C pour semble-t-il, récupérer plus rapidement des efforts physiques et soulager les douleurs, consécutives à des chocs. Selon Philippe Daguillon, l’un des kinésithérapeutes de l’équipe, « les données obtenues grâce à cette gélule nous seront très utiles pour mettre en place des protocoles de récupération individualisés ».

Les petits accessoires pour surveiller la santé

S’agit-il d’un simple rhume ou bébé a-t-il de la température ? Pour contrôler la fièvre sans trop perturber l’enfant, Braun développe une gamme de thermomètres électroniques. Il y a le ThermoScan 7, qui s’adapte à l’âge de l’enfant (60 €) et le Thermoscan 5 (50 €), son petit frère. Tous les deux effectuent la prise de température dans l’oreille.

Pour les tout-petits, un troisième modèle semble encore plus adapté, le nouveau NTF3000. La marque affirme qu’il s’agit là du premier thermomètre à combiner les modes avec et sans contact. L’appareil peut être, soit directement appliqué sur le front, soit maintenu à une distance maximale de 5 cm. Bien pratique pour contrôler la fièvre d’un enfant pendant son sommeil.
Une sonde de proximité permet de placer l’appareil à la bonne distance. Il est possible d’activer le mode silencieux pour ne pas réveiller bébé.

Le résultat est affiché très lisiblement sur un écran qui change de couleur selon le niveau de température, vert, orange ou rouge. Ce thermomètre est facturé 60 €.

Une autre gamme Braun intéresse des personnes un peu plus âgées. Celles qui doivent surveiller leur tension. Petit rappel toutefois : ces appareils donnent des indications sur la tension à un instant précis. Mais pour un contrôle rigoureux, allez voir votre cardiologue.
La marque propose deux gammes : Vitascan et Exactfit. Le Vitascan se décline en trois modèles compacts, qui se fixent au poignet le temps de la mesure. Par rapport au VS1, le VS3 garde neuf fois plus de données en mémoire. Quant au VS5, avec grand écran couleur, il peut être partagé par deux utilisateurs. Comptez de 30 à 55 €. Pour l’Exactfit, 3 ou 5, il faudra débourser de 60 à 80 €.

Thermo Withings : le premier thermomètre connecté suivant la norme CE

La fièvre n’est pas une maladie en soi. Il s’agit d’une réaction naturelle de notre corps pour lutter contre les infections ou empoisonnement. Rappelons que chez l’adulte, la température corporelle normale moyenne est de 37 °C (entre 36,5 °C et 37,5 °C selon les individus). On parle de fièvre légère jusqu'à 38°C, de fièvre modérée entre 38 et 38,5°C et de forte fièvre au-delà.

C’est donc pour mesurer la fièvre de la famille que ce nouveau thermomètre a été mis au point. Terminés les anciennes versions que l’on plaçait, enfin vous savez où ! De nos jours, cet outil a bien évolué. C’est le cas de ce nouveau modèle de chez Withings, l’un des leaders de la santé connectée (groupe Nokia).
Sobrement baptisé Thermo, ce nouvel appareil mesure la température à partir de l’artère temporale, considérée comme le meilleur emplacement pour détecter les changements de température. La prise de mesure frontale et sans contact est à la fois très pratique, rapide (deux secondes) et hygiénique.

Afin d’obtenir sa température, il suffit d’appuyer sur l’unique bouton et de scanner depuis le milieu du front jusqu’aux cheveux. Aucun contact n’est nécessaire, le scan se réalisant à 1 cm du front. Deux vibrations indiquent que la mesure est prise. La température s’affiche ensuite sur l’écran. Par ailleurs, l’appareil prend aussi en compte l’âge de l’utilisateur et propose un diagnostic immédiat via la LED qui s’allume en vert pour un niveau de température normal, orange pour une fièvre modérée et rouge pour une fièvre élevée.

L’appareil envoie automatiquement les relevés de température vers l’application dédiée (iOS ou Android) via Wi-Fi ou Bluetooth, permettant une synchronisation sans avoir besoin d’avoir son smartphone à côté. L’appli permet d’accéder à un journal qui recense les épisodes de fièvre de multiples utilisateurs, en suivant les tendances de températures et en obtenant à tout moment une indication claire de l’état de fièvre. Elle permet également à l’utilisateur de fournir des informations contextuelles associées aux relevés, comme des symptômes ou des médicaments administrés.

Problème, ce nouveau produit s’avère particulièrement onéreux puisqu’il faut compter une centaine d’euros. Actuellement disponible en exclusivité dans les Apple Stores, sur apple.com et sur Withings.com.